Comment choisir l’eau pour bébé ?

Le choix de l’eau s’impose tôt ou tard par rapport à notre bébé, que ce soit au moment de la diversification si l’enfant est allaité (https://allaitement-toutunart.fr/allaitement-et-chaleur-2) ou dès la naissance si l’enfant reçoit des PCN.

Il est important d’avoir conscience que même si le rein se développe in-utéro jusqu’à la trente-sixième semaine, il n’atteindra sa maturité qu’à l’âge de deux ans. Leur capacité de filtration est en effet bien inférieure à celle d’un adulte. Choisir l’eau que l’on va donner à bébé ne se limite pas à prendre une eau sur laquelle figure le logo « convient à l’alimentation du nourrisson », en effet il est important de prendre en compte différents paramètres.

Tout d’abord, le taux de résidus à sec, aussi appelé indicateur de minéralisation, c’est ce qui reste après évaporation d’un litre d’eau à 180 degrés. Pour qu’une eau soit dite adaptée à bébé, elle doit avoir un taux de résidus à sec inférieur à 500 mg par litre, (d’office on exclura donc les eaux très fortement minéralisées telles « Hépar », « contrex », « vittel », « courmayeur », « saint Amand »…) mais idéalement on abaissera à 200 mg par litre pour limiter au maximum le travail des reins (donc on exclue aussi « evian », « thonon », « purelife », « ogeu », « cristaline, source de la doye »…).

Ensuite viennent les taux de fluor, de sodium et de nitrates. Le taux de fluor doit être idéalement nul ou inférieur à 0,2 mg (« cristaline, source Cecile » et « montblanc » par exemple ne conviennent donc pas).

Le taux de sodium ne doit pas excéder 20 mg par litre mais les eaux faiblement minéralisées n’excèdent pas ce chiffre, cela sera davantage pour l’eau du robinet.

Le taux de nitrates doit lui aussi être au plus proche de 0. La limite réglementaire est de 50 mg par litre, les recommandations pédiatriques sont de maximum 15 mg par litre, mais clairement moins il y en a et mieux c’est ! Les nitrates sont des polluants, ils sont dangereux pour la santé. Idéalement on ne devrait pas excéder 5 mg par litre. Ainsi volvic contient trop de nitrates et n’est pas adaptée par exemple.

Enfin vient le pH de l’eau. Pour être la plus adaptée à bébé, il faut qu’il soit le plus neutre possible donc autour de 7, ainsi « Montroucous » (pH à 5,85) et « Rosée de la reine » (pH à (5,8) ne conviendront pas. Montcalm avec un pH à 6,8 peut ne pas convenir à tous les bébés, notamment ceux souffrant de RGO.

Certaines eaux en bouteille peuvent avoir différents packagings car revendues par des distributeurs, ainsi on trouvera Montcalm estampillée U ou carrefour ou bien Laqueille Marque repère. Certaines marques peuvent cacher des dizaines d’autres, comme Cristalline qui compte 32 sources différentes, la disponibilité de celles-ci n’est pas continuelle et varie  en fonction des lieux et des moments.

Ces valeurs s’appliquent également à l’eau du robinet, tout en sachant qu’une eau dite « dure » sera une eau fortement minéralisée et ne pourra donc pas convenir à bébé. Une eau adoucie ou bien encore filtrée ne pourra pas non plus convenir. Avant 6 mois, il est recommandé de faire bouillir l’eau du robinet. Il faut aussi savoir que si votre habitation est antérieure à 1948 il y a de fortes chances que la plomberie soit au plomb, aussi l’eau ne sera pas bonne à la consommation. Pour en savoir plus sur la qualité de votre eau https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/eau

Le top des eaux en bouteille :

  • Laqueuille
  • Wattwiller
  • Montcalm
  • Grand Barbier
  • Montagne d’Auvergne
  • Montclar
  • La Montille

https://www.pediatrie.be/fr/xxiv-le-rein-et-son-evaluation-fonctionnelle-/893/2

https://www.inspq.qc.ca/es/node/1069

https://www.anses.fr/fr/system/files/EAUX-Ra-Fluor.pdf

Rebecca Dubreucq Heuillard pour Objectif Bébé Bio

Laisser un commentaire